LES ALENTOURS DU SANCTUAIRE

L'aubépine légendaire renouvelée d'âge on âge

Le cimetière avec la croix de granit qui se dresse au milieu des tombes. Elle a été érigée le 19 mai 1666 par la famille des" Dieu le Venît" , seigneurs des Noës. Les bras cylindriques de cette croix sont ornés de demi-boules. Sur les côtés de la base figurent les insignes de la passion: couronne d'épines, échelle, lance, puis deux monogrammes dont l'un est surmonté d'une croix et l'autre d'un coeur. Au-dessous, une inscription: "Arbre de vie, de gloire, j'abonde! La terre terreur de l'enfers, l'espérance du monde. Passant, Si tu me sers, je te seray seconde." - Derrière l'abside du choeur de la chapelle, sous la futaie, les tombes des marquis de Frotté, possesseurs du château de Couterne. - regroupées sous le taillis, nous trouvons les anciennes pierres tumulaires qui formèrent jadis le dallage de la chapelle. Les plus anciennes portent le millésime 1591. Des dessins ou inscriptions indiquent le titre ou la fonction des personnages ensevelis.

LA CROIX DU FRESNE

Le visiteur en prenant en prolongement de la chapelle dans le fond du cimetière une belle et large allée de chênes arrivera au carrefour de la croix du Fresne. Ce fut en 1661 que les Mallet, Seigneurs du Fresne firent élever au milieu de leur avenue la "Croix du Fresne". Elle porte en relief les instruments du supplice de la croix et le blason des Mallet. Selon la légende Charles Mallet aurait tracé de son doigt ensanglanté l'écusson de sa race à l'heure de sa mort. La croix porte en relief les instruments du supplice de la croix, ainsi que cette inscription: Arbor decora (arbre, précieux). Elle est en granit et se compose de socles, de blasons, de boules et d'anneaux, elle se dresse sur trois larges degrés.